Le plan de Blablacar : le covoiturage peut devenir coquin…

Mon petit bâtard, je crois que tu connais Blablacar ? Peut-être utilisez-vous déjà cette application de covoiturage ? Ce qui est certain c’est que vous n’utiliserez pas la même méthode après avoir lu cette nouvelle histoire érotique sur le plan cul Blablacar.

Pour info et j’ai vérifié, il y a des covoiturages libertins et des annonces de plans de covoiturage sur plusieurs sites. Je dis juste….. ;).

Pour en revenir à mon histoire érotique de ce soir, on fait comme d’habitude ? On s’installe confortablement (bien avant tout), on lit mes histoires, on se caresse pourquoi pas, on ferme les yeux et on souffle mouches ou boxers ;).

Mais qui est Thomas ?

Aujourd’hui, Thomas s’est réveillé et il a eu le sentiment que la journée ne serait pas mauvaise. En même temps, il en avait assez depuis un moment maintenant.

Ennuyée avec son amie depuis le début, elle qui est si belle mais si ennuyeuse, elle aurait pu se rattraper sinon mais même pas !

Il était avec elle depuis trois ans, génial au début, en mode plein feu, riant, sortant, baisant tout le temps… et puis ils ont emménagé ensemble et c’est vite devenu superficiel, presque fade.

Terminez tout le plaisir au début, terminez le rendez-vous en amoureux et les jambes incontrôlables se séparent en l’air. Il semble qu’il y a si longtemps, quand ils n’avaient qu’à se toucher pour tourner, le temps est révolu où ils avaient du mal à se tenir même en public et avant de rentrer à la maison, ils devaient s’arrêter pour une levrette improvisée sur le capot.

Bref, tout ce qui est derrière mais par habitude et convenance, reste. Il s’éloigne de l’aisance, de la paresse ou de la rancoeur, on appelle ça comme on veut, le résultat est le même, ils vivent ensemble, il a la stabilité qu’il veut et le reste ne l’intéresse plus.

Retour à aujourd’hui.

Une situation pourrie en amène une autre, Thomas s’ennuie dans son travail, pas d’autres mots, son patron est dur, démodé, il se prend pour un cador, c’est un homme d’affaires infaillible mais il n’est pas PDG de Tesla non plus. . Le genre de gars qui a une petite notoriété locale, un petit réseau, célèbre comme on dit, mais il se voit comme le Bruce WAYNE, pas le côté Batman.

Donc s’il n’y avait qu’un seul patron coriace, ça pourrait aller mais Thomas manquait aussi d’affinité avec ses collègues ; ils sont gentils mais le sentiment n’est toujours pas passé et cela fait un an et demi. Autant dire que ça ne passera jamais…

Elle en a marre de son copain, de son boulot et voit chaque jour que quelque chose de mieux l’attend quelque part. Il a été décidé aujourd’hui que sa vie a changé ! et il ne repartira pas les mains mortes…

Il était en mode panique et il a commencé par quitter son poste, il a évidemment prévenu son patron qui, comme vous pouvez l’imaginer, n’était pas d’accord, mais Thomas s’en fichait et il lui a dit : “merde, je te gâche , vous trouverez un remplaçant sans problème, vous m’en avez assez dit ! »

💖 LIRE AUSSI :  Ou trouver des plans libertins pour les couples?

Simple et efficace, sans un mot il est parti sans penser à ce qui allait se passer ensuite.

Sa femme était en télétravail et il la rejoindrait “chez elle”, en fait surtout chez elle, ils n’étaient pas mariés ni pacsés et elle avait acheté cet appartement bien avant de le rencontrer.

Alors il arrive brusquement chez lui et explique à sa douce Céline qu’il en a plein le cul (encore lol), que ça ne peut plus durer et qu’en gros il ne veut plus vivre ni avoir quoi que ce soit à faire avec elle.

Elle lui a préparé une valise et lui a expliqué qu’il serait absent une semaine et qu’à son retour il devait partir.

C’est dur, le temps presse mais il attend depuis si longtemps, il est solidaire, il essaie de faire bouger les choses mais rien n’y fait quand il rompt. Il allait aller la voir, de la même manière qu’il allait y aller dans moins d’une semaine aussi, peu importe comment, cette fois et certainement la première fois, il y réfléchit.

Covoiturage simple avec un homme ? Non 😉

Habitué au covoiturage, il a passé une annonce sur blablacar pour rentabiliser les redevances routières, non pas parce que c’était radin mais c’était une habitude qu’il avait prise depuis pas mal de temps, non pas par souci d’écologie mais plus parce que ça aide les gens en difficulté et peu importe les apparences. , Thomas est un homme bon. De plus, chaque fois qu’il rencontre des gens sympas, cela égaye son parcours.

Alors il a regardé l’appli, a passé une annonce et très vite un certain Marc l’a contacté, assuré photo de profil, homme en costard, la cinquantaine, les messages qu’ils ont échangés étaient polis, bien écrits, confiant Thomas et a fixé un rendez-vous près de chez lui à un parking de centre commercial.

Thomas est arrivé à l’endroit convenu et Marc l’a rejoint quelques secondes plus tard.

C’est la femme de Marc, Cathy, qui l’a emmené, après les plaisanteries et courtoisies d’usage, Marc a expliqué à Thomas que ce n’était pas lui qui ferait le voyage mais (vous vous en doutez bien sûr) Cathy !

Cathy, à peine 40 ans, environ 1m60, yeux noisette, châtain, carré plongeant, look city frisé, jupette, talons hauts et décolleté joli mais pas vulgaire.

Le couple a expliqué que par précaution et pour finir, toujours sous le profil et avec une photo de Marc ils ont réservé un voyage pour Cathy.

Était-ce vraiment une bonne idée cette fois-ci ?…

Il était temps de partir, le couple se dit au revoir, Marc et Thomas se saluèrent et dans la foulée, il partit avec la ravissante Cathy.

💖 LIRE AUSSI :  5 signes ultimes que votre partenaire n'est pas votre âme sœur !

Ils ont commencé leur voyage, un peu timides, ils discutaient de choses et d’autres trucs mais c’était quand même normal, ils avaient trois heures de route donc ils finiraient par se détendre, sans doute.

Ils commencèrent à parler de leur vie, Thomas fut surpris de se confier et trouva en Cathy une oreille bienveillante et bienveillante, elle sembla le comprendre et il eut même un peu pitié d’elle, il la trouva touchant son malheur et sa prise de décision, il l’a juste atténué…

Il s’étonnait même de le trouver charmant, il était grand, plutôt bien bâti, assez sûr de lui et très drôle, Cathy se sentait à l’aise en sa compagnie et ne voyait pas le temps passer.

Un total de trois heures sur la route, c’est long.Le repos dans l’aire d’autoroute est le bienvenu pour respirer l’air frais, boire du café et fumer.

Ah les toilettes…….

Vous voyez cette zone de l’autoroute, où il n’y a pas de station-service, juste des tables de pique-nique, des toilettes, et c’est tout.

Avant de retourner dans la rue, tout le monde se dirigea vers la salle de bain, Thomas sortit le premier et attendit Cathy qui ne semblait pas pressée. Il fallait dire qu’elle était harcelée par cet homme depuis un moment déjà et qu’elle avait un peu chaud. Il aurait aussi aimé avoir remarqué que dans la voiture elle a légèrement dévoilé ses cuissesil lui suffisait d’apercevoir ses bas, il aurait aimé qu’elle s’aperçoive qu’elle avait déboutonné son petit haut pour dévoiler la dentelle de son soutien-gorge, tout cela l’excitait et c’était plus fort qu’elle commençait à se caresser.

D’abord ses seins fermes et ses mamelons déjà durs qu’il pinçait et qu’il léchait, puis son ventre et très vite sa chatte très humide. Il a joué avec son clitoris, il l’a fait tournoyer entre ses doigts, il a élargi ses lèvres, a glissé un doigt pour sentir sa mouille (il aimait ça, cette petite chienne) et enfin il s’est touché pour penser du bien à Thomas et a souhaité pourquoi pas le rejoindre . ..

Il était à ses côtés trouvant un long moment alors il décida d’aller voir si tout allait bien et à peine arrivé aux toilettes, les voix qu’il entendit le défièrent et le rendirent encore plus curieux quand il comprit cela. c’est un gémissement de plaisir.

Gênée mais excitée il l’appela « Cathy !? », elle ne répondit pas trop occupée à jouer avec elle-même, elle repartit plus fort en se dirigeant vers les toilettes où elle « Cathy !, t’es là ?, tout va bien ? »

Tout va bien ? Sans hésitation, sans rien dire, il déverrouilla et ouvrit la porte. Elle est derrière et il le sait, elle le voit la caresser encore et encore, elle regarde, il s’exhibe un instant avant de se retourner et de lâcher : “Au lieu de rester derrière la porte, viens derrière moi”.

💖 LIRE AUSSI :  Signification des abréviations utilisés par les escort sur 6annonce

Bien sûr, sans se poser de question, il entra, referma la porte, fixa sur son petit cul tout ce qu’on lui offrait, il le toucha, le caressa, l’embrassa et commença à le manger. Elle, choquée mais subjuguée, se laisse emporter par cette séance de sexe blablacar inattendue et de plus en plus de gémissements, elle adore ça.

Il la doigta, lui lécha la chatte, lui gifla le cul et à chaque fois elle lui dit “plus fort, fais ton chien avec moi”. La tendresse et la romance sont absentes des clients, il veut du cul et elle aussi… N’y tenant plus, il se retourne et élimine tout ce qui le gêne pour atteindre sa virilité incomparablement coriace, qu’il avale comme un enfant affamé. Il l’a sucé, léché, caressant son visage avec, crachant dessus et l’a poussé aussi loin qu’il le pouvait dans sa gorge, la bave recouvrant la bite qu’elle voulait tant, mais maintenant elle voulait la voir mouillée.

L’allocation était suffisante, il voulait le sentir à l’intérieur de lui et il a dit “mets-le sur moi vite et fort!” Thomas tourna son corps, attrapa ses cheveux pour tirer sa tête en arrière et placer sa langue dans sa bouche avant de se blottir contre sa bite très profond et très fort comme il l’a commandé.

Il adore ça, c’est presque inconnu, cette aire d’autoroute, cet appel de cul blablacar, cet imprévu et la queue qui le percute, tout est parfait. Il caressa son clitoris en le prenant, il était sur le point d’avoir un orgasme, il en profita enfin sans retenue et était à peine conscient lorsqu’il se retourna et s’agenouilla, bouche ouverte et langue sortie. Thomas a compris, vite enfilé en bouche une dernière fois avant de finir au dessus de sa bouche gourmande.

La poussée était là, c’était le jour du plan blablacar, le moment et le lieu, rien ne compte mais tout s’est enchaîné, bon sang, ils sont repartis sans vergogne et même les complices ont continué à jouer les quelques kilomètres restants et n’a pas oublié qu’ils restaient au même point de départ et qu’ils vont au même point d’arrivée…

Alors mon petit coquin, du coup envie d’aller au covoiturage ? Envie de rencontrer Cathy ? Avez-vous déjà expérimenté des rencontres blablacar? Vous imaginez-vous à la place de Thomas ? Dites-moi tout dans les commentaires (ça me fait toujours plaisir) ou sur mes réseaux sociaux ;).

Ecrit par 3 mains, deux de Rémy et une de moi (mais laquelle est l’autre ? haha)


JM DATE GRATUIT