[Venise] Exposition publique sur l’eau – 1/3

MrSirban et moi sommes deux amoureux du monde et aimons l’explorer de manière culturelle. Nous ne pouvons pas avoir un meilleur souvenir qu’un voyage romantique dans cette ville. Je vous invite à nous suivre à Dog City pour trois (ou quatre) éditions. On commence par des expositions moins audacieuses à Venise ! Pour être honnête, quand mon petit ami m’a suggéré cet endroit pour notre anniversaire en mai 2003, j’étais pleine d’idées préconçues. Pas romantique pour un sou, j’avais peur que ça “pue l’amour et autres bêtises”. A ce stade, certains restaurants jouent cette carte, mais la ville est avant tout historique et cela reste anecdotique. Chaque coin de rue a une histoire à raconter. J’avais peur que les égouts sentent la boue. Ce n’était pas le cas au printemps. Je déteste le tourisme de masse et cela m’horripile d’en faire partie… des touristes qui se concentrent sur des lieux emblématiques. Plus calme dans le dédale des ruelles ! Nous avons commencé l’exposition depuis l’avion. Mon homme avait une bonne érection et je l’ai masturbé (voir vidéo). Nous avons ensuite continué jusqu’à l’aéroport en “bateau-taxi” où j’ai fait une partie de la croisière sur le Grand Canal le torse en l’air ! Ma première impression de la ville a été : « Oh, des pétards ! OUAH! ! Nous nous sommes d’abord promenés sur la place Saint-Marc. Je suis en legging car nous avons réservé des billets pour la cathédrale Saint-Marc. Je veux m’assurer de lui rendre visite. Ce n’est pas facile de frimer à Venise, parfois il y a beaucoup de monde avec pour effet de « sortir du métro » : du coup il y a un flot de touristes ! Parfois j’oubliais même de m’habiller correctement, imaginant que la pluie couvrait ma poitrine… Quelle cruche ! Le premier jour, nous avons visité le théâtre Fennice, le Campanile et la basilique. Le lendemain, après avoir visité le Palais des Doges, nous nous sommes promenés le nez au vent. Tous charmants, les palais du XIIIe au XVIIIe siècle sont très réguliers et les canaux se succèdent sans se ressembler. Nous ne sommes animés que par le désir de découvrir. Nous croisons un charmant petit pont pour une exposition : devant, soyez vigilants derrière, et il y a beaucoup de circulation ! Je propose à mon Aimé de prendre une photo du bas du pont, je reste à l’étage avec ma poitrine et mon sexe en l’air. Il me demande d’emmener l’exhib… quelques minutes ! Je regarde parce que ça se passe de mon côté, mais M. Sirban veut que je reste à moitié nu sur ce pont. Ruse! Une gondole passe en riant et en criant « Paparazzo Paparazzo ! » et moi… je suis un chaton et le sein des quatre vents ! Nos voyages nous font passer par d’autres canaux. Après une pause déjeuner, nous irons sur l’île de San Pietro di Castello, où se trouvait la première basilique avant d’être déplacée à San Marco à l’époque napoléonienne. Malgré la présence d’invités, nous prenons des photos coquines très discrètement. Vous remarquerez que le campanile derrière moi est très courbé, et ce n’est pas le seul ! Les fondations s’enfoncent sous le poids de pieux enfoncés dans la lagune. Mes préjugés ont été… vite brisés. La ville est incroyable. Les mots ne peuvent pas décrire ce que c’est. Il a du cœur, des anecdotes à partager et une Grande Histoire à raconter. Si vous voulez le visiter, faites une réservation au mémorial pour éviter de faire la queue pendant 2-3 heures. Si vous voulez vous montrer, respirez un bon coup car il y a vraiment beaucoup de monde ! J’ai hâte de partager avec vous la suite de notre voyage romantique dans les lieux les plus emblématiques ! Un voyage à Venise : exposition, scintillement et culture Découverte de la ville, une exposition sur l’eau et les canaux Une exposition sur les lieux emblématiques de la Sérénissime Une coquine balade en gondole Une journée sur les îles

💖 LIRE AUSSI :  [Erotisme] Corset et bas nylon dans la chambre
JM DATE GRATUIT