[Ran du Chabrier] La Cèze, rivière naturaliste

Voici le dernier article d’un week-end coquin au Camp Ran du Chabrier. Je vous avais prévenu que nous avions pris trop de photos pour les partager dans un seul post. Nous nous sommes merveilleusement reposés jusqu’au matin et quasiment dernier recours : la rivière naturiste de la Sèze ! C’est ce que disent les campeurs, et c’est écrit sur plusieurs panneaux. Nous ne pouvons pas ignorer le fait que la rivière est simplement naturelle. C’est le seul endroit du camp où il est interdit de jouer, s’amuser, s’embrasser, sucer, gangbanger… La raison : il y a un sentier pédestre en face de la rivière où l’on peut voir les culs nus, et parfois il y a des canoës familiaux /kayaks. . Selon les mots d’Arthur Rimbaud : « C’est un trou vert, où la rivière chante avec des chiffons d’argent accrochés follement à l’herbe ; où brille le fier soleil de la montagne. « . Aucun Dormeur du Val ne s’offre à notre curiosité à l’horizon de la plage rocheuse, mais le couple ignore l’interdiction du travail manuel uniquement dans le lieu interdit. Un homme seul allongé à quelques mètres d’eux les tue. les surveille attentivement sans interagir. Elle aime… le décor ! Nous sommes restés sages dans ce bel endroit. Il n’y a qu’un seul coin particulier où vous ne pouvez rien faire sexuellement, ce n’est ni contraignant, ni liberticide. Cela ne nous a pas obligés à enfreindre les règles ! Nous avons pris des photos dans cette nature luxuriante, et une fois, chose inhabituelle, j’ai réussi à persuader M. Sirban de passer de l’autre côté de l’objectif du téléphone. Il s’est volontiers prêté au jeu, plus pour me faire plaisir. Nous avons gardé nos chaussures pendant marcher sur les rochers, mais quand on voulait se mettre à l’eau, on enfilait nos plus beaux atours : aquashoes ou chaussures de rivière !Comme c’est souvent le cas en eau vive, on a peur du froid psychologiquement on se prépare à ce qu’il fasse 14° ou 15°. Mais quelle agréable surprise ! Il doit faire environ 20°. Pour une petite anecdote : l’eau regorge de poissons frais sur pieds et pattes. C’est drôle! On sent leurs petites bouches sur la peau alors qu’ils se régalent de peaux mortes. En discutant, nous avons appris que la rivière était poissonneuse. il y a des truites, des chevesnes, des gardons… Nous avons rencontré des goujons et des écrevisses. Je l’ai pris en photo alors qu’il marchait autour de la paillote ! Monsieur Sirban s’est moqué de moi jusqu’à midi car j’avais peur que le poisson grignoteur envahisse mon intimité. Je ne voulais pas m’immerger complètement car leur taille était un peu affinée pour se cacher sans souci. Celui qui rira le dernier rira bien ! Il ne se soucie pas de moi, il se moque ouvertement de ma peur des poissons gourmands… et il glisse sur un rocher plat moussu et tombe à l’eau. Nous sommes morts de rire ! C’est arrosé par aspersion ! Cela ne l’a pas empêché de me taquiner par la suite. Deux hommes et une femme prennent un bain de soleil sur la plage. On parle. Ils indiquent plusieurs départs de promenade à partir de la rivière Seze, mais nécessitent une tenue vestimentaire : le château, le parc botanique, le sentier surplombant le ruisseau. Nous étions juste engagés dans le nu, nous n’avons pas continué la recherche. Attaque de poisson ! Mesurant vingt moins d’un mètre, j’arrête ce qui aurait dû se passer et en même temps j’ai de l’eau sur les genoux. Mon sexe se transforme en amphibien ! Je vérifie qu’aucun poisson ne monte dans mon cul. MrSirban est calme et sarcastique. Tu m’étonnes… ses hanches ne la mouillent pas ! Les petits gourmands s’intéressent plus aux jambes et aux pieds. Ça me calme. Après une journée de folie avec deux groupies entre l’après-midi et le soir, la veille, se détendre au bord de la rivière en couple a été pour nous le plus gros bénéfice. On s’est rassasié dans l’eau douce et poissonneuse de Seze dans le plus simple appareil. Un moment de détente que l’on chérit, il est toujours agréable de se baigner nu dans la réserve naturelle. De plus, nous n’avons pas senti ou senti gluant. Je ne sais toujours pas si c’était la chance du débutant ou si Ran du Chabrier l’est toujours, car nous avons passé un week-end magique à tous les niveaux. Vous avez raté d’autres articles sur le Ran du Chabrier, camping gangbang en grotte coquine conseils camping naturiste gratuits Visitez le site du Ran du Chabrier

💖 LIRE AUSSI :  [Lingerie] Une petite boule de Noël !