Premiers pas : votre partenaire est-il prêt à changer de partenaire ?

Rarement un conjoint qui vit mal entre dans l’indécence. Dès lors, pour débuter l’échangisme, mieux vaut prendre quelques précautions, au risque de traverser des moments difficiles pour le couple. Voici quelques conseils de couples échangistes pour les couples débutants.

Se livrer au libertinage et à l’échangisme, ça peut faire peur. Notre partenaire survivra-t-il à ce genre d’expérience sexuelle ? Arrivera-t-on à se protéger de la jalousie ? Est-ce que notre vie sexuelle ensemble semble ne pas en prendre un coup ? Autant de questions utiles à se poser avant de se lancer dans le libertinage, même si, pour être honnête, les couples équilibrés ne prennent pas beaucoup de risques pour tenter l’aventure.

Lorsqu’un couple se porte bien, leur vie sexuelle est satisfaisante et ils communiquent sans difficulté, le fait qu’essayer le libertinage ne comporte pas de réels risques. Cela ne s’applique pas aux paires plus volatiles. Et vous, votre partenaire est-il vraiment prêt à swinguer ?

Que voulons-nous vraiment?

Tout n’est pas pour se livrer à l’indécence. Encore faut-il savoir pourquoi. Que cherchons-nous tous les deux là-bas ? Vous pourriez commencer à échanger des partenaires pour diverses raisons, plus ou moins bonnes : pour sauver votre vie sexuelle ? Mauvaise idée. Pour mettre un peu de piquant dans la vie de votre partenaire ? Pourquoi pas. Pour vivre une sexualité plus libre, ensemble ? Oui, trois fois oui.

La clé est la communication. De nombreux couples libertins ont discuté de balançoires pendant des mois, parfois des années, avant de se lancer réellement : ce sont souvent eux qui vivent le mieux après leur libertinage.

💖 LIRE AUSSI :  Le fantasme inassouvi d'un couple libertin

On ne le dira jamais assez : l’échangisme et les partouzes sont à réserver aux couples qui vont bien, dans leur vie sexuelle bien sûr, mais aussi dans leur relation verticale. On voit rarement un couple qui s’excite autant sous le soleil du club échangiste.

Qu’est-ce qu’on ne veut pas ?

Tu sais ce que tu cherches, c’est super. Mais tu sais ce que tu ne veux pas ? Que refusez-vous à vous-même ou à votre partenaire ? Qu’est-ce que votre partenaire rejette ? Encore une fois, la communication est essentielle. N’hésitez pas à limiter votre libertinage (voir aussi mixage), parlez-en entre vous. La définition de l’immoral est d’établir vos propres règles en tant que couple.

Beaucoup de couples finissent par avoir des règles assez strictes dans leurs orgies. Bien sûr il existe des couples mixtes, mais aussi de nombreuses manières de garder le « durable » dans un couple : certains couples restent toujours ensemble, quelle que soit l’occasion, d’autres, en revanche, ont des chambres séparées, d’autres ne s’embrassent pas, d’autres ne font rien de plus que quatre…

Avant de vous lancer dans l’indécence, fixez-vous vos propres règles et limites, quitte à les changer (par la parole) par la suite.

💖 LIRE AUSSI :  Les escrocs de Tinder, mon point de vue sur ce documentaire Netflix

Et la jalousie ?

Ce qui empêche de nombreux couples de se lancer dans le libertinage, c’est la peur de la jalousie. Sa propre jalousie comme jalousie du partenaire. Sachez-le, cette infâme jalousie est un crime bien plus rare qu’on ne le redoute, mais cela ne l’empêche pas : quand elle vous submerge, c’est un crime très vicieux et destructeur.

Mais, disent les couples libertins aguerris, le fait même de « se baigner » dans un cadre libertin, que ce soit en club ou en privé, apporte une toute nouvelle perspective. Sans être un vaccin contre la jalousie, l’ambiance libertine lave bon nombre des préjugés que l’on peut avoir sur la sexualité de son partenaire.

Mais quand même : on ne saurait trop vous conseiller de prendre en compte votre propre jalousie ainsi que celle de votre partenaire avant de vous lancer. Ce n’est pas facile de se dire (et de réaliser) que ni le corps ni la libido de votre moitié ne vous appartiennent.

Débuter en club, au sauna ou en privé ?

Côté pratique, par où commencer ? Club échangiste, sauna libertin, ou même en privé (chez vous ou avec un autre couple) ? Quand on décide de swinguer, cette question se pose très vite. Là, nous avons un petit conseil à vous donner, car le choix vous appartient.

Commencer dans un club échangiste vous permet de vous lancer directement dans les choses. Le club garantit également un certain anonymat (contrairement au libertinage à la maison) et permet aussi très facilement de ne rien faire si rien ne vous convient. Mais attention : n’allez jamais en boîte « juste pour regarder » : aucun intérêt.

💖 LIRE AUSSI :  L'amour dans le métavers... qu'est-ce que ça va donner ?

Débuter dans le sauna est une expérience plutôt risquée, car ce type d’établissement libertin est connu pour le côté très « sexy » des relations qu’on y trouve. Pourtant, cela peut être un excellent tremplin si vous êtes timide. Dans les deux cas, préférez une soirée en couple, surtout si vous avez juste l’intention de rocker (ou de mixer).

La troisième solution est les orgies privées. Pourquoi pas ? Mais cette option présente des inconvénients importants, notamment le « tête à tête » : au final, le partenaire que vous avez invité ou vous a invité ne vous plaît pas, ou vous changez d’avis, l’écart est plus compliqué à combler. qu’au club.

Bref, la pratique de la débauche et du swing n’est pas recommandée pour tous les couples. Mais si vous êtes complice, que votre sexualité à deux est satisfaisante et, qui plus est, vous en ressentez l’envie, la vie libertine n’est pas une vie aussi dangereuse pour un partenaire qu’on voudrait le dire.

Peut-être que le plus grand risque dans le swing est de le sentir…

Vous devriez apprécier ces articles…