[Exhib] Découverte cul nu… trans !

En ce moment, mon mari et moi essayons de trouver de nouveaux endroits pour sortir. Nous avons déjà parcouru notre belle Provence et ce n’est pas si facile de mettre à jour les voyages ! Nous sommes donc allés à la découverte de Trans-en-Provence. Trans-en-Provence… encore un drôle de nom après avoir montré mon cul rond… Cucuron fin août (lire l’article) ! Malheureusement, je ne peux pas décrire le toponyme du village, je n’ai ni zizi ni opération (sauf pour les dents de sagesse). Cela ne nous a pas empêchés de marcher le long de la rivière Nartubi où nous avons pris des photos torrides. On boit sur la place du village, puis on se perd dans les ruelles typiquement provençales. On ne s’est pas montré parce que c’est très sympa, mais très classique pour notre région. Nous avons été émerveillés par le pont qui enjambait plusieurs rivières et cascades. Vous aurez l’impression d’être seul au monde et vous déshabiller sans stress. Personne ne prend un petit chemin à travers l’eau. On se fabrique des souvenirs sensuels sous le plus vieux pont du village. Cela a longtemps été le seul moyen de traverser la rivière. Elle nous a inspiré, ses ceintures sont attirantes et érotiques ! Au loin on aperçoit le Pont Bertrand (ou Pont de la Calade) du XIXe siècle. Nous l’avons emprunté pour continuer notre balade et atteindre un autre pont… Le Himalayan Foot Bridge ! Mon Aime surplombe le rond-point traversant la passerelle himalayenne. Longue de 70 m et haute de 30 m, elle offre une vue panoramique sur les gorges de la Nartuby. Pour pimenter la marche très tranquille, il me propose de croiser les hanches en l’air. Excité que je vais porter ma chemise … et nous allons rencontrer un couple, car pendant une demi-heure il n’y avait pas d’âme! La boucle de Kalant s’étend sur 1,6 km à travers les prairies riveraines et se termine au cœur du village. Nous sommes au début de l’automne, cette année est particulièrement sèche et… la rivière n’est pas si grande par rapport aux autres périodes de l’année. Cela ne m’empêche pas d’admirer la vue et de la décorer du clignotement de mes petits seins en haut du pont. Au passage de la voiture, Monsieur Sirban veut que je montre mes fesses sur le bord de la route. Je suis toujours partant pour un amusement aussi voyant, personne d’autre ne croise ou ne tourne! A proprement parler, Trans-en-Provence est très calme et n’avance pas beaucoup… du moins pas en automne ou par temps maussade et nuageux. Nous avons déjeuné dans un bon restaurant, en partie dans une grotte, puis nous sommes allés nous promener l’après-midi. Le village est typiquement provençal, et le point culminant est sans aucun doute la rivière qui serpente en cascades sous plusieurs ponts. On a adoré y prendre des photos coquines, c’est charmant, mais le piment du spectacle c’est le risque de surprise et niveau adrénaline, c’était calme ! (encore) – découvrez le site de mon homme : mrsirban.com !

💖 LIRE AUSSI :  [CAP 2022] J03 - GDM et faire la fête à l'apéro