[Drone] Un scélérat vu du ciel dans le temple

Fin août, il fait un temps magnifique et même si la mer est à 27°, on a envie de se promener à l’intérieur. Dirigez-vous vers le Luberon et un petit village que nous n’avons jamais visité, Cucuron. On veut faire une vidéo coquine vue du ciel devant le temple. La dernière exposition avec le drone date d’octobre 2020, je me suis vu nu sur la route ! Avant de commencer sa visite à Kukuron, M. Sirban a vu un voyage sans tracas jusqu’au temple. Trois kilomètres à sens unique des milliers de routes marécageuses de la région. La zone est agréée pour les drones. Malheureusement, dans de nombreux endroits, il est interdit de survoler. On transporte le DJI Mavic Air 2 dans un sac à dos avec une paire de talons aiguilles… c’est quand même plus glamour que la randonnée !

On ponctue l’ascension vers le temple de l’exposition. Nous arrivons sur le site pour la baignade, vers 11h00 et 32°. A priori, tout le monde devrait être en mer ou préparer la rentrée, car nous avons rencontré des dizaines de personnes. Sinon, cet endroit n’est pas très connu. C’est aussi possible, car quatre mille personnes vivent dans le village ! Mystère et boule de sperme ! En tout cas, c’est parfait pour notre entreprise ! Nous sommes calmes. Si les gens reviennent du sentier pédestre derrière l’église ou décident de traîner à l’une des tables devant le bâtiment, nous serons en alerte. Lorsque l’église apparaît au bout de la route, on peut voir très agréablement qu’elle est située sur une île forestière verdoyante sur le cap. Pour les intéressés : Le Temple de l’Ermitage a été construit au 12ème siècle. Au XVIIe siècle, un ermitage fut ajouté, qui abritait des ermites venus s’isoler et prier. A la Révolution française, Cucuron en devient propriétaire. Le temps fait son œuvre… Elle devait être restaurée dans les années 50, puis dans les années 70. Aujourd’hui on ne peut plus y aller, c’est fermé. Mon amant allume le drone. Je propose une « micro mise-en-scénario » : je marche jusqu’au temple et m’allonge nue sur les marches, puis m’habille avant de saluer le drone. Rien de compliqué ! Mon amant a exploré l’arrière de l’église et les chemins qui y mènent, et j’ai exploré la façade. Si nécessaire, je peux courir vers le côté gauche du bâtiment et tenir la robe dans ma main pour une couverture immédiate. Nous nous concentrons toujours sur les familles. Se montrer, oui, mais toujours dans le respect des autres. Le drone décolle et prend une vue aérienne de mes fesses. Peu m’importe si le petit gravier roule sous mes talons de treize centimètres, sinon il faudra que je le ramasse encore ! Aucun obstacle ne m’arrête, et je me tiens silencieusement devant les marches de l’immeuble. MrSirban et moi nous regardons pour nous assurer que nous nous comprenons car le drone est très bruyant. Je me fie souvent à l’ouïe pour savoir que les gens viennent. Là, je ne peux que faire confiance à la vue. L’engin étouffe les sons environnants, y compris le chant des oiseaux. J’enlève lentement ma chemise et me retrouve complètement nue. Face à la porte de l’église, Dji en robe d’Eve tourne, se stabilise, puis s’envole. La caméra étant autonome du drone, je n’ai aucune idée de ce que M. Sirban est en train de filmer. J’accepte les initiatives malicieuses devant le drone. Je m’accroupis sur les marches, écarte les jambes et me lève pour dire que le spectacle est terminé. Je salue le drone nu sur le porche ! En fait, mon Homme continue de prendre des photos. Le drone me fera face ! J’essaie de m’habiller sexy, mais il me manque une manche et la priorité absolue en ce moment est de me rhabiller plutôt que de descendre sur mes fesses nues… Bienvenue dans ma tête où la logique est parfois très conceptuelle ! Mes fesses appuyées contre la porte de la chapelle, j’ai salué une dernière fois le drone en le regardant planer dans le ciel azuréen. Nous aimons utiliser des drones, mais de nombreux endroits ne permettent pas de voler. On ne peut pas faire de vidéos coquines à partir de rien autant qu’on le voudrait. On regarde des vidéos aériennes coquines au téléphone. Satisfaits, nous retournons au village pour le déjeuner et rencontrons des gens qui escaladent la montagne pour un pique-nique. Nous y sommes restés une trentaine de minutes, seuls au monde. Nous avons eu de la chance ! Nous avons passé une excellente dernière journée d’août entre la montée au temple et une belle promenade l’après-midi. Nous avons visité Cucuron après le repas et vous en saurez plus dans le prochain article (UPDATE 09/11/2022). Si vous êtes nouveau sur MrSirban, n’hésitez pas à y jeter un œil !

💖 LIRE AUSSI :  [Lingerie] Frère Fook et Alice dans la chienne